Peut-on concilier un faible usage de pesticides avec une bonne performance économique et environnementale ?

Martin Lechenet (UMR Agroécologie – INRA Dijon) vient de publier les résultats de sa thèse qui avait pour sujet :

« Peut-on concilier un faible usage de pesticides, une bonne performance économique et environnementale ? Analyse d’un réseau national de fermes de démonstration Ecophyto »

L’objectif de son travail de thèse était d’étudier la faisabilité d’une réduction de la dépendance aux pesticides en France. Ses résultats identifient des stratégies économes en pesticides. Ils montrent notamment-que :

  • Les combinaisons de techniques de gestion sur lesquelles ces stratégies reposent ne sont pas les mêmes d’une situation de production à l’autre
  • Ces stratégies ne sont pas associées à de plus faibles productivités et rentabilités dans plus des trois quarts des situations françaises étudiées.
  • L’évaluation de leur performance confirme qu’une réduction de la dépendance aux pesticides (évaluée à 30%) irait dans le sens d’une plus grande durabilité des systèmes agricoles français.
  • Une transition généralisée vers une moindre dépendance aux pesticides serait aussi bénéfique sur le plan national, tant pour la balance commerciale que pour l’autonomie protéique et énergétique de la France.

Les résultats de ses travaux sont résumés dans le diaporama ci-joint ainsi que sur la présentation video ci-dessous.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.